Non classé
Leave a Comment

La joie pour tous

MVIMG_20190826_181931

L’art de la joie (3)

La joie, comme c’est inspirant! Ça nous pogne aux tripes. Mais est-ce que c’est réaliste de vraiment tripper tout le temps? Est-ce exagéré de cultiver la joie dans un monde injuste, inégalitaire et violent? Sommes-nous égoïstes en tant que grands privilégiés occidentaux de toujours penser à nous-mêmes? moi, moi, et encore MOI?

Spoiler alert: oui et non

On le sait bien, c’est impossible d’être heureux à 100% 24h sur 7. La vie est faite comme ça. On n’a pas le contrôle sur notre malheur ni celui des autres. On est triste, déçu, découragé, traumatisé. C’est aussi vrai que la joie fait partie de notre héritage biologique grâce aux hormones de l’amour (ocytocine) et du bien-être (endorphines). Nous aurons droit à des moments d’exaltation…tôt ou tard!

Mais comment faire pour aller plus vite? Comment mieux vivre maintenant et ensemble? Et moralement, est-ce que cela a de l’allure?

Arroser son jardin

Le bouddhiste Thich Nhat Hanh propose la métaphore du jardin pour illustrer l’interdépendance entre le bien-être individuel et collectif. Si le jardin est laissé à lui-même, les mauvaises herbes poussent (la colère, la peur, la haine et l’oubli). On évite donc d’arroser, dit-il. Avec concentration et soin, on cultive les plantes souhaitées (la paix, la pleine conscience, la compréhension, l’amour, la joie). On arrose pour les faire grandir. Selon lui, la qualité de notre vie dépend des graines et des plantes arrosées. Et du coup l’art de l’arrosage sélectif du bon jardinier permet d’aider les autres à faire pousser des fleurs dans leur jardin aussi. C’est un élan de générosité et de solidarité qui déborde.

Neurones négatives

La neuropsychologie confirme que les pensées et les émotions négatives altèrent le cerveau et créent une autoroute de mal-être et de stress. Chaque fois qu’une expérience est répétée, les neurones s’attachent entre elles et se solidifient pour créer une voie où le courant passe de plus en plus rapidement. Déjà que le cerveau a une tendance à s’incliner vers l’anxiété et la négativité pour rester vigilant, assurant ainsi la survie. Donc des efforts soutenus sont essentiels à la longue, pour développer une tendance à s’incliner vers la positivité. Et…soyons réaliste, il faut pratiquer la joie chaque jour!

Créer un chemin dans la forêt

Pour créer les conditions propices à une joie durable, le processus neurologique positif peut être comparé à l’effort nécessaire pour frayer un chemin dans une forêt dense. Il faut couper des branches mortes oui, mais surtout venir y marcher souvent. On délaisse l’autoroute polluante pour retrouver la fraîcheur de la terre, de notre souffle, de la vie. On se donne des moments d’émerveillement. Chaque fois que l’on se retrouve–à notre insu–au loin sur le mega highway, on revient tout doucement aux arbres, au lac, au vent. On respire.

Ensemble ça va plus vite

Lorsque deux personnes marchent côte-à-côte, ou quand un groupe interagit ensemble, le chemin se dessine plus vite. Une empreinte joyeuse est renforcée dans le présent. Yeux dans les yeux, dans un état d’ouverture à soi-même et aux autres, notre sentiment d’appartenance s’enracine, nous donnant l’énergie nécessaire pour améliorer notre monde.

La joie pour tous

En somme, si l’on ne s’occupe pas de notre négativité inhérente, elle détruira la qualité de notre vie, notre santé, nos relations, notre terre. Si l’on pratique des exercices de neuroplasticité positive pour cultiver la joie, individuellement et en groupe, nos connexions humaines nourriront la confiance en notre pouvoir personnel.

Moralement ça marche!

Heather Veltman, Ph.D.
Art Ed. Psychothérapeute
Permis OPQ
__________________________________________________________________________________________

Le groupe L’art de la joie

Je vous invite à vous joindre à mon nouveau groupe de 6 semaines L’art de la joie pour approfondir votre neuroplasticité positive. On va avoir du fun! Places limitées. Faites-vite!

6 vendredis soir du 27 sept au 1er nov 2019, 18h00 à 21h00. Centre Un Pas Vers Soi. Rue Beaubien à Montréal. Prix $360.

Infos

Inscriptions en ligne

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s